Actualité




Alerte infos

POINT SUR LES TRAVAUX

Publié le 20.10.2016

Améliorer les services rendus à la population, entretenir et moderniser les équipements, valoriser le patrimoine existant : des objectifs que la municipalité se fixe chaque jour pour répondre aux besoins des habitants.

 

IMG_6240
Les chaussées, les trottoirs et les bâtiments publics s’abîment au fil des années et la ville se doit de les maintenir en bon état. “Nous définissons les priorités pour intervenir là où les travaux sont les plus urgents”, explique Marc Bouchez, adjoint au maire chargé des travaux et de l’aménagement urbain, “et tous les ans, nous consacrons une partie conséquente du budget à la rénovation”.

DES RUES PLUS SÛRES

La ville poursuit en partenariat avec la Métropole Européenne de Lille son programme d’entretien de la voirie et continue à améliorer les conditions de circulation des automobilistes.
Cette année, les enrobés des rues Cavrois, Vert Pré, Bacro et Nadaud ont été refaits à neuf. Ces travaux de réfection de la chaussée englobent aussi la remise en état des trottoirs, des parkings et le marquage au sol. Les travaux d’aménagements urbains peuvent avoir deux origines : l’initiative des services municipaux ou une demande des habitants. Avant d’entreprendre le projet, les élus et les services municipaux vont sur le terrain, à la rencontre des riverains et des acteurs directement concernés. Après cette étape de concertation, les chantiers sont lancés.

DES TRAVAUX D’ACCESSIBILITÉ

La loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées réaffirme le principe d’accessibilité pour tous, quel que soit le handicap. Premiers concernés par cette mise en conformité : les établissements recevant du public. Les entrées de la mairie ont déjà été réaménagées. Et cette année, des travaux ont été effectués à l’église et au cimetière. Les accès principaux ont été restructurés pour les personnes à mobilité réduite. La ville améliore ainsi le confort de tous et se trouve en conformité avec la législation.

DES LOGEMENTS NEUFS

En adéquation avec le Plan Local d’Urbanisme (PLU), plusieurs projets de constructions neuves verront le jour dans les années proches, pour répondre à une hausse des demandes de logements. Le chantier de réalisation du centre multi-accueil est bientôt terminé. Les bambins pourront investir leurs nouveaux locaux dès la mi-janvier.

onepmaplacepep*

1 – La chaussée de la rue Cavrois a été refaite à neuf.
2 – Au parc Maréchal, toutes les portes d’accès ont été changées et équipées avec un système anti-panique.
3 – La place du Souvenir, entièrement restaurée.
4 – La Pépinière, un équipement ultra-moderne.

LA PÉPINIÈRE

Jouxtant l’espace Maurice Codron, la maison de la petite enfance ouvrira d’ici quelques semaines et offrira des locaux spécialement adaptés à la prise en charge des tout-petits.
Il reste le temps de terminer les aménagements intérieurs avec la création de cloisons, d’ouvertures dans les murs, la pose de carrelage et les travaux de peinture.
La nouvelle structure va s’articuler de manière optimale pour apporter confort et bien-être aux enfants.

UNE DÉMARCHE HQE

Le chantier a été réalisé en partie par la société lyssoise Création Bois et s’inscrit dans la démarche Haute Qualité Environnementale (HQE). Elle consiste à minimiser l’impact du bâtiment sur l’environnement dès le début des travaux par le stockage et la réutilisation des déchets : terre végétale et déblais. Elle intervient pendant la construction dans le confort acoustique, visuel et hydrothermique, ainsi que dans le choix des matériaux et d’une ventilation performante. Pour la Pépinière, il y a par exemple un espace sans ondes électromagnétiques, grâce à un grillage spécial. La construction et c’est désormais la norme est un “bâtiment basse consommation” : sa consommation est inférieure de 80% à la consommation réglementaire.
Et cela s’obtient grâce à une forte isolation thermique, des équipements performants en éclairage notamment et enfin, avec un choix vertueux du mode de chauffage. Mais les énergies renouvelables n’apportent que de faibles économies en comparaison… de l’énergie qu’on ne consomme pas.

ÉCLAIRAGE PUBLIC ET ÉCONOMIE D’ÉNERGIE

La ville a décidé de s’engager dans une politique active avec un programme complet de renouvellement de l’éclairage urbain. Ce plan de rénovation apportera des gains notables en terme de gestion technique, une exemplarité dans la maîtrise de l’énergie et du développement durable et une bonne gestion des finances publiques. En effet, les lampes à vapeur de mercure ne sont plus commercialisées depuis 2015. Elles sont remplacées par des ampoules LED qui durent plus de 20 ans et consomment beaucoup moins. Cette année, 115 000 € HT ont été investis pour moderniser l’éclairage public de la ville. Pour ces travaux de renouvellement du parc, 129 foyers lumineux ont été remplacés dans 10 quartiers de la ville.

CHANTIERS DÉJÀ RÉALISÉS

ENTRÉES DE VILLE :

  • La signalétique
  • Du fleurissement

ÉCOLE MARIE CURIE :

  • Les menuiseries

CIMETIÈRE :

  • Les allées en gravier
  • Des columbariums
  • La place du Souvenir

PARC MARÉCHAL :

  • Les menuiseries

MAIRIE :

  • La salle des Mariages
  • Les entrées et la façade

LES PROJETS A VENIR

  • Modernisation de l’école maternelle Paul Bert.
  • Construction de vestiaires au stade Jean Cholle.
  • Rénovation de la maison de quartier du Bon Poste.
  • Sur le site Stein, création d’une place pour accueillir un marché commun avec Lannoy.

img_9511

Les dernières actualités :